menudroite.php

partenaires

Fanfiction Malefoy 5

Cinquième année (1995)

L'été qui suivit ma quatrième année à Poudlard fut relativement calme:jusqu'à ce matin du 3 août 1995 où j'appris une nouvelle bouleversante. Ce matin-là, lorsque j'arrivai dans la salle à manger, il ne restait que Drago et Papa. Je m'assis devant mon jus d'orange et écoutai distraitement leur conversation. Soudain, je sursautai, car mon père avait prononcé le nom des jumeaux Potter. C'est ainsi que j'appris avec stupéfaction que les jumeaux Potter avaient exécuté un sortilège du Patronus devant un Moldu, soit leur cousin Dudley. Je n'en croyais pas mes oreilles! Drago, avec un sourire malicieux, ajouta que les deux étaient convoqués à une audience disciplinaire devant le Magenmagot le 12 août et qu'il était même possible qu'ils soient expulsés de Poudlard. Évidemment, mon frère jubilait de m'apprendre une telle nouvelle. De mon côté, j'étais plutôt inquiète pour Catherine. Je lui écrivis aussitôt une lettre, mais je n'obtins aucune réponse. J'attendis quelques jours, mais Star revint finalement bredouille. J'envoyai une deuxième, puis une troisième lettre, mais toujours sans résultat. J'étais inquiète pour mon amie. Il semblait bien qu'elle n'était plus à Privet Drive, mais je ne savais pas où la chercher, ni comment faire pour la retrouver. Heureusement, Marcus, qui était en visite au Manoir pour deux semaines, réussit à me changer les idées.

Quelques jours avant l'audience de Catherine et Harry au Ministère, je surpris une conversation entre mes parents. Mon père disait qu'il fallait qu'il aille au Ministère rencontrer Cornelius Fudge:le 12 août, soit le jour même de l'audience de Catherine et Harry! Je saisis donc la chance au vol et je lui demandai si je pouvais l'accompagner. Bien sûr, il accepta et il me dit qu'il pourrait même me présenter la sous-secrétaire du Ministre, Dolores Ombrage. J'espérais donc apercevoir les jumeaux Potter avant ou après leur audience devant le Magenmagot.

Le jour de l'audience, j'arrivai donc au Ministère avec mon père vers 8h30. À l'entrée, Papa discuta quelques minutes avec le vigile et il apprit que l'audience disciplinaire était en cours, car elle avait commencé à 8h. Il me faudrait donc attendre qu'elle soit terminée pour voir mon amie. J'espérais vraiment que les charges contre elle et son frère seraient abandonnées. Si c'était vrai qu'ils avaient fait un sortilège du Patronus devant leur cousin, il y avait sûrement une raison. J'avais hâte de connaître le fin mot de l'histoire. Il était pratiquement 9h, lorsqu'en marchant dans le couloir du niveau neuf, nous avons rencontré le ministre Cornelius Fudge. En le voyant, je compris que l'audience était terminée et j'appris que les jumeaux Potter avaient été innocentés. Papa, un peu contrarié, demanda au ministre ce qui l'avait amené à prendre une telle décision. Fudge se lança dans un récit de l'audience et c'est à ce moment que j'aperçus Catherine, Olivier et Harry en compagnie de Mr Weasley. Je leur souris, en m'assurant que mon père regardait ailleurs. J'aurais bien voulu leur parler, mais je n'en eus pas l'occasion. Quelques minutes plus tard, je dus suivre mon père et le ministre jusque dans le bureau de celui-ci. Une fois leurs affaires réglées, nous allions sortir de la pièce lorsqu'une femme aux cheveux bouclés entra. C'est ainsi que je fis la connaissance de Dolores Ombrage. Après que je lui ai serré la main, elle me dit avec un gentil sourire que le professeur Rogue lui avait déjà parlé de moi et du fait que j'étais l'une des meilleures élèves de Serpentard. Elle m'annonça ensuite qu'elle serait notre nouveau professeur de défense contre les forces du Mal à Poudlard. Elle me semblait très sympathique et j'avais hâte de commencer mes cours avec elle. Évidemment, j'aurais aimé que le professeur Rogue obtienne enfin le poste, mais bon:

De retour au manoir, Drago m'attendait avec impatience. Il voulait savoir si les jumeaux Potter avaient été condamnés et il fut très déçu lorsque je lui répondis que les charges contre eux avaient été abandonnées. En fait, il n'était seulement déçu, il était aussi en colère. Ainsi, les jours suivants, mon frère fut plutôt bougon et maussade. Il n'avait pas envie de rien et surtout pas de faire ses devoirs de vacances. Bien entendu, moi, j'avais terminé les miens depuis longtemps et je finis par convaincre mon jumeau de faire les siens.

Heureusement, le dernier jour des vacances, Drago retrouva le sourire lorsque nos lettres de Poudlard arrivèrent. En plus de la lettre, il y avait la liste des livres dont nous aurions besoin et:deux insignes de préfet vert et argent! En prenant le mien dans mes mains, mon coeur battait à tout rompre. Une grande joie m'envahit. J'étais ravie de l'honneur qu'on me faisait, tout comme mon jumeau. Nous serions donc les deux préfets de Serpentard, la maison que j'aimais tant, quel bonheur! Et c'était fantastique de partager le titre avec mon cher frère! Papa et Maman furent évidemment enchantés de cette nouvelle et ils s'empressèrent d'en informer toute notre famille! Maman décida même d'organiser une grande fête pour notre dernière soirée au Manoir avant la rentrée et elle invita nos oncles et nos tantes, sans oublier mon cher Marcus, à venir célébrer avec nous.

Plus tard, Papa nous accompagna sur le Chemin de Traverse pour que nous puissions acheter nos fournitures scolaires. Bien entendu, nous avions épinglé nos insignes de préfet sur nos uniformes. J'avais l'espoir de rencontrer Catherine, mais vers la fin de l'après-midi, j'aperçus Madame Weasley seule. Ni les autres Weasley, ni les jumeaux Potter n'étaient avec elle. De retour au Manoir, je découvris avec surprise que j'avais reçu une lettre du professeur Rogue. Curieuse, je la parcourus attentivement et appris avec surprise que sa fille, Élizabeth Rogue, ma cousine (car elle était aussi la fille de ma tante Bellatrix) que je ne connaissais pas beaucoup, allait venir à Poudlard à partir de cette année. Je savais qu'elle avait étudié à Durmstrang jusqu'à maintenant mais je ne l'avais jamais rencontrée. Le professeur Rogue me demandait de l'accueillir et de l'aider durant ses premiers jours à l'école. Bien sûr, j'acceptai avec plaisir de lui rendre ce service et je lui répondis sans attendre pour le lui dire. Il m'envoya un second message en me disant que sa fille viendrait me rejoindre dans le Poudlard Express. Je me promis de lui faire un bon accueil. Puis, ce fut le temps de la fête au Manoir. Papa était vraiment heureux. Il avait été lui-même préfet lorsqu'il avait étudié à Poudlard. Il y eut évidemment plusieurs cadeaux pour mon frère et pour moi. Plusieurs venaient de nos parents, oncles et tantes, mais celui qui me fit le plus plaisir venait:du Professeur Rogue! Comme il ne pouvait être présent à notre petite fête, il l'avait confié à Papa pour qu'il nous le remette. C'était un magnifique médaillon ovale en argent avec une grosse émeraude au centre. Il était coupé en deux et chaque morceau était monté sur une chaîne en argent. Papa nous expliqua que c'était un objet magique très rare, un Médaillon de Gemino, un médaillon protecteur crée spécialement pour des jumeaux. Pour qu'il fonctionne, Drago et moi devions porter chacun une moitié du médaillon. Selon les dires de notre parrain, celui-ci possédait sans doute plusieurs pouvoirs intéressants que nous devions découvrir par nous-mêmes et qui ne fonctionnaient que si nous agissions ensemble. Il ajouta que nous ne devions jamais nous en séparer. J'étais curieuse, mais tout comme Drago, je m'empressai de passer la chaîne autour de mon cou. J'avais déjà hâte de découvrir les pouvoirs cachés de ce cadeau inattendu. Puis, comme il se faisait tard, nous allâmes nous coucher pour être en forme pour la rentrée.

Le lendemain, Papa nous accompagna à la gare de King Cross et resta avec nous jusqu'au moment où il nous fallut monter dans le train. Suivant les instructions que j'avais reçues et suivie de mon jumeau, je me rendis au wagon réservé aux préfets. Je me demandais qui seraient les préfets des autres maisons. Qui sait, Catherine et Harry seraient peut-être ceux de Gryffondor? En entrant, j'aperçus Anthony Goldstein et Padma Patil de Serdaigle, puis Ernie Macmillan et Hannah Abbot de Poufsouffle. Bientôt, la porte s'ouvrit et les deux préfets de Gryffondor entrèrent: Ron et Hermione! Bon, pour Hermione, je n'étais guère surprise, mais Ron? Je me demandais comment il avait pu être nommé préfet. Je pensais que ça serait Harry. Mais je n'eus pas le temps de réfléchir là-dessus plus longtemps, car à ce moment, les préfets en chef arrivèrent et commencèrent à nous expliquer quelles seraient nos fonctions dans l'école. Ils nous demandèrent ensuite de regagner nos compartiments et de faire des rondes dans les couloirs de temps en temps pour s'assurer que tout le monde se conduisait bien. Juste avant de sortir du compartiment des préfets, Drago s'approcha d'Hermione et lui dit à voix basse:

- Est-ce que les Sang-de-Bourbe peuvent vraiment être préfets? Personnellement, j'en doute!

Hermione lui jeta un regard furieux mais elle ne dit rien. Satisfait, Drago lui fit un sourire méchant et quitta le compartiment. Je jetai un regard d'excuse à Hermione, puis je suivis mon frère. Nous rejoignîmes ensuite Vincent, Gregory, Pansy, Marie et Marcus dans notre compartiment. Mon amoureux avait en effet obtenu une faveur spéciale du professeur Rogue pour m'accompagner à Poudlard, mais il ne m'en avait pas encore dit la raison. J'avoue que cela ne me dérangeait pas trop, car j'étais heureuse d'avoir mon Marcus avec moi. J'étais en train de lui raconter ce qui s'était passé dans le wagon des préfets lorsque la porte du compartiment s'ouvrit et ma cousine Élizabeth entra. Je m'approchai d'elle et je la saluai en souriant avant de l'inviter à s'asseoir avec nous. Drago lui sourit lui aussi et lui demanda si elle savait déjà dans quelle maison elle serait à l'école. Ma cousine, que nous avions déjà surnommée Liz, lui répondit que non, mais elle espérait vivement être placée chez les Serpentard lors de la Répartition à laquelle elle allait participer avec les première année. Puis, Marie et elle commencèrent à parler de Durmstrang. Jetant un oeil à ma montre, je proposai à mon frère d'aller faire une ronde dans les couloirs. Vincent et Gregory décidèrent de nous accompagner.

En fait, ce que je voulais surtout, c'était me rendre dans le compartiment des jumeaux Potter. J'avais hâte de parler à Catherine et de savoir comment s'était passé son été. Mon jumeau était aussi impatient que moi, mais pour d'autres raisons. Il brûlait d'impatience d'exhiber son insigne de préfet. En entrant, j'eus une surprise désagréable. Hermione, Ron, Ginny, Isabelle, Neville, Harry et Loufoca Lovegood étaient là, mais il n'y avait aucune trace de Catherine. Peut-être était-elle aux toilettes? Je m'intéressai alors à ce que disait mon jumeau. Bien sûr, il se vanta de son nouveau titre de préfet et demanda à Harry quel effet ça lui faisait de se retrouver deuxième derrière Ron. Hermione réagit violemment, ce qui fit bien plaisir à Drago. Catherine ne revenait toujours pas. Avec un rire méchant, Drago conseilla à Harry de faire attention car il allait le surveiller de près. Puis, il m'annonça qu'il retournait dans notre compartiment. Je lui dis que j'allais le rejoindre dans un instant, dès que j'aurais parlé avec Catherine.

- Ma soeur n'est pas dans le train, me dit sèchement Harry.

- Quoi? Comment ça?, m'exclamai-je.

- Ce ne sont pas tes affaires, me dit-il. Tu ferais mieux de retourner d'où tu viens!

- Ne parle pas sur ce ton à ma soeur, Potter!

- Eh bien, dis-lui de se mêler de ses affaires!

Furieux, Drago sortit sa baguette, mais je mis ma main sur son bras.

- Calme-toi, Drago. Retourne avec nos amis, j'arrive tout de suite.

- Pas question! Je ne te laisse pas seule avec ces imbéciles!

- C'est toi l'imbécile, Malefoy!

Comprenant que la situation allait dégénérer, je me tournai vers Harry.

- C'est bon, tu ne veux rien me dire, hein? Tu sauras que ta soeur est mon amie et que je m'en fais pour elle! Tu pourrais être un peu plus poli! Viens, Drago, on s'en va!

Et sans me retourner, je sortis du compartiment. Drago, Gregory et Vincent me suivirent. Le reste du voyage se poursuivit sans incident notable. Marie me proposa une partie d'échecs, mais je n'en avais pas envie. J'avais la tête pleine de questions à propos de Catherine. Pourquoi n'était-elle pas dans le train? Cela n'avait aucun sens! J'étais à la fois inquiète et curieuse de son sort. Lorsque le train s'immobilisa, je me postai avec mon frère dans le couloir pour m'assurer que le débarquement des élèves se passait bien. Une fois tous les élèves sortis, nous quittâmes le train à notre tour. J'aperçus au loin le professeur Gobe-Planche qui guidait les première année pour la traditionnelle traversée du lac. Au moins, cette année, les cours de Soin aux créatures magiques seraient moins pénibles avec un professeur vraiment qualifié en la matière! À l'extérieur de la gare, nous retrouvâmes nos amis près des diligences sans chevaux. Drago écarta deux élèves de deuxième année pour les empêcher de monter dans la même diligence que nous. J'aurais pu lui en faire le reproche, mais je n'avais pas la tête à ça. Je me contentai de m'asseoir à côté de Marcus sans un mot. Gregory referma la porte de la diligence qui se mit aussitôt à rouler en direction du château.

Quinze minutes plus tard, je pris place à la table des Serpentard et bavardai distraitement avec mes amis. Je jetai un regard rapide à la table des Gryffondor, mais Catherine n'y était pas. Inquiète, je regardai vers la table des professeurs. Ils étaient tous là, y compris le professeur Ombrage, mais Dumbledore brillait par son absence, ce qui n'était pas normal. Il arriva quelques minutes plus tard et c'est ensuite avec un profond soulagement que je vis Catherine qui s'assoyait à sa table. J'aurais bien voulu lui parler, mais le moment n'était pas bien choisi, car à cet instant précis, le professeur McGonagall entra avec les première année et Liz. Ma cousine ne semblait pas trop nerveuse et je vis son père lui adresser un signe d'encouragement. Après la chanson du Choixpeau, la cérémonie de la Répartition commença. Lorsque vint le tour de Liz, elle mit le Choixpeau et fut aussitôt placée:à Serpentard! Elle nous rejoignit donc et nous lui fîmes une place près de nous. Elle semblait très heureuse.

Ce fut ensuite le temps du banquet et, comme d'habitude, tout était délicieux. Lorsque toutes nos assiettes furent vides, Dumbledore se leva pour faire son discours habituel. Il fit les mêmes recommandations que les années précédentes et présenta les professeurs Gobe-Planche et Ombrage. J'étais en train de dire à Drago que je l'avais rencontrée lorsque j'avais accompagné notre père au Ministère, quand soudain, je m'avisai que Dumbledore s'était brusquement tu. Je me tournai vers la table des professeurs. Le professeur Ombrage s'était levée et elle fit un discours à son tour. Elle parla de sa joie d'être à Poudlard, de l'importance de l'éducation des jeunes sorciers et sorcières et du fait que certaines pratiques devaient être conservées alors que d'autres devaient disparaître. Elle se rassit ensuite et Dumbledore reprit ses annonces. Lorsqu'il parla des essais pour la constitution des équipes de Quidditch, Marcus se pencha vers moi pour me demander si je savais qui serait capitaine de notre équipe. Je lui répondis que je n'en savais rien. Le banquet se termina quelques instants plus tard. J'aurais bien aimé aller voir Catherine, mais je devais d'abord remplir mes devoirs de préfète, c'est-à-dire montrer aux nouveaux Serpentard le chemin de notre salle commune. Heureusement, en guidant les nouveaux vers la sortie de la Grande Salle, je passai tout près de la table des Gryffondor. Je me débrouillai donc pour glisser un message dans la main de Catherine. Je lui donnais rendez-vous dans une heure à l'entrée de la Grande Salle.

À suivre...

Vers année 4

Vers année 6

:: xhtml 1.0 strict :: :: css2.1 :: decoupe et mise en page xhtml / css :jp949 pour :: decoupe-fr.com ::