menudroite.php

partenaires

Fanfiction Malefoy 2

Deuxième année (1992)

Durant l'été, nous n'avons pas fait grand chose de spécial. Personnellement, je passais beaucoup de temps à faire mes devoirs de vacances et j'aidais mon frère à faire les siens. Vincent et Gregory venaient très souvent au manoir et Pansy aussi. Je suis également allée chez elle quelques fois et on a eu beaucoup de plaisir. Mais, l'école me manquait. Je m'ennuyais de la belle ambiance de notre salle commune et de mes amis de Poudlard. J'avais très hâte à la rentrée.

Une semaine avant notre retour à Poudlard, Papa nous emmena, Drago et moi, sur le Chemin de Traverse pour que nous puissions acheter nos fournitures scolaires. Mais avant ça, nous avons fait un petit arrêt dans l'Allée des Embrumes. Papa devait aller chez Barjow et Beurk pour y vendre certains accessoires dont il ne se servait plus. Pendant qu'il négociait avec M. Barjow, nous avons fait le tour de la boutique. Il y avait vraiment des objets étranges et fascinants! D'ailleurs, Drago aurait bien voulu avoir la plupart de ces objets, mais Papa nous avait promis de nous acheter chacun un balai de course alors!Plus tard, nous sommes allés sur le Chemin de Traverse pour aller acheter nos nouveaux livres chez Fleury et Bott, la librairie. Personnellement, c'est l'un de mes magasins préférés, mais mon jumeau, lui, préfère le magasin des articles de Quidditch. En entrant dans la librairie, nous nous sommes rendu compte que Gilderoy Lockhart, le célèbre écrivain, était là pour présenter son autobiographie « La magie et moi » et pour signer des autographes. Peu impressionnés, nous observions ce qui se passait de loin, quand tout à coup, Lockhart s'est brusquement interrompu dans son discours et il s'est avancé vers la foule pour entraîner nul autre que cet imbécile d'Harry Potter sur l'estrade avec lui, le temps de lui remettre gracieusement la collection complète de ses livres et de prendre quelques photos pour la Gazette du Sorcier. En voyant cela, Drago m'a lancé un regard dégoûté et moi, j'ai poussé un long soupir. Puis, tous les deux, nous avons foncé sur Catherine pour se moquer de son frère, en lui disant que celui-ci n'avait qu'à entrer dans une librairie pour faire la première page des journaux! Harry est venu nous rejoindre. Drago aurait bien voulu l'embêter lui aussi, mais, à ce moment-là, Papa s'est avancé vers Harry et il a regardé sa cicatrice. Il a ensuite commencé à parler avec Harry et cette idiote d'Hermione Granger s'est mêlée à la conversation. Papa s'est alors moqué de ses parents, des Moldus et des Weasley qui achetaient des livres d'occasion. C'est alors que M. Weasley est arrivé et entre Papa et lui, le ton a monté à un tel point qu'ils en sont venus à se battre. Drago en était ravi et il trouvait cela très drôle, mais moi, je ne savais pas trop quoi penser. Finalement, ce crétin de Hagrid, le garde-chasse, les a séparés et Papa est sorti de la librairie en nous faisant signe de le suivre. Nous sommes ensuite allés au magasin d'articles de Quidditch et là, Drago et moi, nous avons eu chacun un Nimbus 2001. Papa a également acheté 6 autres balais de la même marque, mais il n'a pas voulu nous dire pourquoi. En tout cas, Drago était au comble du bonheur lorsqu'il a pris son nouveau balai dans ses mains et dès que nous sommes arrivés au Manoir, nous sommes allés dans le champ derrière la maison pour essayer nos nouvelles acquisitions. C'était vraiment génial!

Puis, le 1er septembre, comme l'année précédente, Papa est venu nous reconduire à la gare pour que nous prenions le Poudlard Express. Dans le train, nous nous sommes installés dans un compartiment avec Vincent, Gregory, Pansy, Milicent et Marcus Flint. C'était vraiment super de retrouver tous mes amis et j'avais très hâte d'arriver à Poudlard. Bien sûr, mon frère a insisté pour montrer son nouveau balai à notre capitaine. Marcus l'a longuement examiné et il a semblé très impressionné. Drago était très content. Puis, après ça, nous sommes allés faire un tour pour visiter les autres compartiments. C'est ainsi qu'on a rencontré ces trois idiotes de Gryffondor, Hermione Granger, Ginny Weasley et Catherine Potter. Quand j'ai demandé à Catherine où était son stupide frère et Ron Weasley, elle m'a dit sèchement de me mêler de mes affaires, ce qui nous a tous fait éclater de rire. N'empêche, elle avait beau jouer les dures, on voyait qu'elle était très inquiète, tout comme cette Granger et cette Weasley et c'était vraiment tordant de les voir aussi stressées! Je ne savais pas où étaient Potter et Weasley, mais j'avais l'agréable impression qu'ils étaient en train de s'attirer des ennuis. J'ai même dit à Catherine que son frère, à mon avis, ne pourrait plus jamais venir à Poudlard parce qu'il avait manqué le train! J'en ai parlé avec Drago et nous avons ri tous les deux en songeant que ces deux imbéciles seraient peut-être renvoyés!

Un peu plus tard, nous sommes arrivés à Poudlard et nous avons assisté à la cérémonie de la Répartition. Mais moi, je n'écoutais pas vraiment, trop occupée à observer d'un regard moqueur Catherine et Hermione à la table des Gryffondor qui regardaient partout et qui avaient vraiment l'air soucieuses. Pendant le festin, le professeur Rogue s'est approché de notre table pour savoir si nous avions passé un bel été et si nous avions hâte de reprendre les cours. Il m'a alors demandé si je voulais bien l'accompagner dans son bureau pour vérifier quelque chose sur mon emploi du temps. Un peu gênée, je l'ai suivie jusque dans son bureau. Il a vraiment été très gentil avec moi. Nous nous sommes assis et ensemble, nous avons passé en revue mon emploi du temps pour l'année, qui me semblait vraiment formidable. Nous en étions aux cours du jeudi quand soudain quelqu'un a cogné à la porte. Le professeur Rogue est allé ouvrir et c'est alors que le concierge Rusard est entré!avec Harry Potter et Ronald Weasley! Et à en juger par le sourire de Rusard et l'expression de mon directeur, ces deux-là allaient avoir de sérieux ennuis. Un peu déçue que mon entretien avec le professeur Rogue se termine de façon aussi brusque, j'allais partir, mais à ma grande joie, le professeur me dit que je pouvais rester. Avec un large sourire, je me suis donc assise à côté de Weasley et j'ai attendu pour voir ce qui allait se passer. Le professeur Rogue s'est alors déchaîné contre Potter et Weasley. D'après ce que j'ai compris, ils n'avaient pas réussi à traverser la barrière magique à la gare et ils avaient donc raté le train. Ha ha ha, quels imbéciles! Ils avaient donc décidé de prendre la voiture du père de Weasley pour la faire voler jusqu'à Poudlard, mais ce qu'ils ne savaient pas, c'est que des Moldus les avaient vus! Puis, en arrivant près de Poudlard, ils auraient perdu le contrôle de la voiture et se serait écrasés contre le Saule Cogneur. J'avais toutes les peines du monde à ne pas éclater de rire en entendant cela et surtout, j'avais très hâte de tout raconter à Drago! Mais le professeur Rogue, lui, ne trouvait pas ça drôle du tout et il leur a dit qu'ils avaient fait une grosse bêtise en prenant le risque de dévoiler le monde des sorciers aux Moldus! Il a même ajouté que s'ils avaient été des élèves de Serpentard, il les aurait renvoyés aussitôt! Quelques minutes plus tard, le professeur McGonagall et le professeur Dumbledore, suivis de près par Catherine Potter, sont entrés dans le bureau. Catherine s'est précipitée vers son jumeau. Rogue lui a aussitôt dit de s'en aller, mais Dumbledore a dit qu'elle pouvait rester. Après un moment, elle a semblé s'apercevoir de ma présence et elle m'a lancé un regard noir, tandis que les deux profs et le directeur discutaient dans un coin. Finalement, McGonagall a dit à Ron et à Harry qu'ils auraient tous les deux une retenue et qu'elle écrirait à leurs parents pour leur dire ce qu'ils avaient fait. J'étais déçue qu'ils ne soient pas renvoyés, mais j'essayais de ne pas trop le laisser paraître. Puis après, Rogue, qui était lui aussi très déçu du verdict de McGonagall, m'a entraînée en dehors du bureau pour finir de tout régler au sujet de mon horaire, loin des oreilles indiscrètes. Puis, je suis repartie vers ma salle commune, impatiente de raconter à mes amis ce que j'avais vu et entendu ce soir-là.

Mais, nous n'avions pas encore fini de rire à cause de cette ridicule histoire de voiture volante. Le lendemain matin, au petit déjeuner, Ron Weasley a reçu une Beuglante! Sa mère était furieuse contre lui et c'était vraiment drôle de l'entendre crier à Weasley que s'il faisait encore la moindre bêtise, elle le ramènerait à la maison! Drago pleurait de rire en entendant ça et moi, j'ai failli m'étouffer avec une gorgée de jus de citrouille! Pour faire rire mon frère encore davantage, je lui ai mimé l'expression qu'avaient faite Harry et Ron en arrivant dans le bureau de Rogue. Lui aussi a failli s'étouffer avec son jus tellement il riait. C'est encore plus tordant de voir Catherine qui me regardait depuis la table des Gryffondor avec un air de boeuf! Au cours des jours suivants, les cours commencèrent. Bien sûr, le cours de potions était toujours aussi passionnant, mais on ne pouvait pas en dire autant des autres cours! En botanique, nous avions à rempoter des mandragores et on risquait toujours de se faire mordre par ces foutues plantes ou de perdre connaissance en entendant leurs cris stridents. Le cours de métamorphose, lui, était franchement difficile et le professeur McGonagall était vraiment exigeante, surtout avec les élèves de Serpentard! À voir comment elle se comportait avec les élèves de ma maison, je voyais bien qu'elle nous considérait comme de mauvais élèves, ce qui m'agaçait énormément! Et puis, à quoi ça pouvait bien servir de savoir changer un scarabée en bouton, hein? En Défense contre les forces du Mal, nous avions un nouveau professeur : Gilderoy Lockhart, le célèbre écrivain que nous avions vu chez Fleury et Bott avant la rentrée. Mais ses cours n'étaient pas très brillants. Il passait son temps à nous raconter ses supposés exploits, ce qui m'ennuyait vraiment! En plus, Lockhart tournait toujours autour de cet idiot de Harry Potter pour lui donner des conseils absurdes sur la célébrité. Mais il n'était pas le seul à suivre Harry. Il y avait un nouvel étudiant à Gryffondor, Colin Crivey, qui ne cessait de vouloir prendre des photos de Harry, ce qui faisait bien rire mon frère, d'autant plus que Harry avait l'air de trouver Crivey très agaçant!

Mais, à peine quelques jours après le début des cours, Drago a eu toute une surprise! Un soir, Papa est venu à l'école. Il est arrivé pendant le souper et il a demandé à voir!Marcus Flint! Un peu surpris, notre capitaine l'a suivi à l'extérieur de la Grande Salle, tandis que Drago et moi, on échangeait des regards étonnés et on n'a jamais su ce qu'ils s'étaient dit exactement.Cependant, le lendemain après-midi, pendant que nous faisions notre devoir de potions dans la salle commune, Marcus est venu nous voir pour annoncer à Drago! qu'il avait été choisi pour être l'attrapeur de notre équipe de Quidditch! Drago était fou de joie en entendant ça! Marcus a aussi dit que notre père avait offert un superbe Nimbus 2001 à chaque joueur de l'équipe. Il avait l'air ravi de ce cadeau inattendu. Il dit également à mon frère que l'équipe s'entraînerait dès le lendemain sur le terrain de Quidditch et avec un sourire, il ajouta que si je voulais, je pouvais assister à l'entraînement. Bien sûr, je n'allais pas manquer ça! J'étais si fière de mon frère jumeau et surtout j'avais très hâte de voir la tête des Potter et de leur bande de stupides Gryffondor lorsqu'ils apprendraient la nomination de Drago! J'étais sûre que cela leur causerait tout un choc! Et Marcus Flint ne perdit pas de temps. Il alla voir le professeur Rogue et obtint la permission que notre équipe s'entraîne sur le terrain de Quidditch le lendemain matin.

Quand je me suis levée et que je suis descendue dans la salle commune le matin suivant, j'ai tout suite su en regardant mon frère qu'il n'avait presque pas dormi de la nuit, trop excité par son premier entraînement avec l'équipe. Bientôt, les autres joueurs, Marcus en tête, nous rejoignirent et ils avaient tous l'air enthousiasmés par leurs nouveaux Nimbus 2001 flambants neufs. Sans perdre de temps, nous avons tous pris la direction du terrain de Quidditch. Drago semblait au comble du bonheur. En arrivant là, nous avons immédiatement été interpellés par Olivier Dubois, le gardien et capitaine de Gryffondor. Apparemment, leur équipe avait également décidé de s'entraîner ce matin-là. Marcus sortit alors le mot du professeur Rogue qui autorisait notre équipe à s'entraîner sur le terrain et le tendit à Dubois avec un sourire narquois. Dubois sembla vraiment déconcerté par ce qu'il lisait et il eut l'air très surpris d'apprendre que nous avions un nouvel attrapeur. Le reste de l'équipe de Gryffondor s'approcha alors pour voir ce qui se passait, suivi par Ron Weasley, Hermione Granger et Catherine Potter. Ils eurent tous l'air foudroyés en apprenant la nomination de Drago, surtout Harry. Leur étonnement fut doublé lorsqu'ils virent les sept Nimbus 2001 que Papa avait offerts à l'équipe! C'était très drôle à voir! C'est alors qu'Hermione Granger a dit d'un ton très hautain que personne de l'équipe de Gryffondor n'avait payé ou donné quoi que ce soit pour faire partie de l'équipe, qu'ils avaient été choisis pour leur talent! Ha! Mon oeil! J'allais riposter, mais Drago fut plus rapide que moi. Il dit à Hermione de se mêler de ses affaires et il était si furieux qu'il la traita de Sang-de-Bourbe! Aussitôt, les joueurs de Gryffondor se déchaînèrent contre mon jumeau! Les jumeaux Weasley voulurent lui sauter dessus, mais Marcus s'interposa entre Drago et eux. Ron Weasley avait sorti sa baguette de sa poche et il lança un sort en visant mon frère! Mais il eut un problème avec sa baguette et finalement, il fut frappé par son propre sort et se mit à cracher des limaces par terre! C'était à mourir de rire! Drago s'était écrasé sur le sol où il riait à gorge déployée, comme Marcus et le reste de l'équipe. Pour ma part, j'avais sorti ma baguette prête à riposter, mais je riais tellement que je n'arrivais pas à trouver une formule à lancer à Weasley! Finalement, Harry, Catherine et Hermione l'ont fait sortir du terrain et on ne les a pas revus avant l'heure du souper! Mais le soir, dans la salle commune, on a bien ri en rapportant l'incident aux autres élèves de notre maison. Vraiment, je crois que je n'avais jamais autant ri dans une seule journée!

Mais encore une fois, Halloween fut marqué d'un événement étrange. Cette fois-là, ce n'était pas un troll, mais plutôt Miss Teigne, l'affreuse chatte du concierge Rusard, qui s'était retrouvée pétrifiée. Je m'en souviens encore!Le festin d'Halloween venait de finir et curieusement, j'avais remarqué que Ron Weasley, Hermione Granger et les jumeaux Potter n'avaient pas assisté au banquet. Quoi qu'il en soit, j'étais avec Vincent, Gregory et Drago et nous sortions de la Grande Salle pour rejoindre notre salle commune quand au détour d'un couloir, nous avons remarqué un attroupement inhabituel. Nous sommes approchés pour mieux voir. Il y avait Catherine et Harry Potter ainsi que Weasley et Granger qui se tenaient au milieu du corridor. Derrière eux, sur le mur, il y avait un message : « LA CHAMBRE DES SECRETS A ÉTÉ OUVERTE. ENNEMIS DE L'HÉRITIER, PRENEZ GARDE. » et juste en dessus du message, la chatte de Rusard était suspendue au mur, complètement pétrifiée. En voyant cela, j'échangeais un clin d'oeil furtif avec Drago. Nous savions tous les deux ce que cela signifiait. Par la suite, Rusard est arrivé suivi de Dumbledore et il nous a tous renvoyés dans nos salles communes.

Puis, après Halloween, mon frère ne tenait plus en place. Le premier match de Quidditch de la saison était prévu pour le premier samedi de novembre et Drago avait très très hâte d'affronter de nouveau Harry Potter avec son superbe Nimbus 2001. Et surtout, il voulait absolument le vaincre, d'autant plus que Papa devait venir assister au match! Marcus Flint était lui aussi très excité. Il avait insisté pour que notre équipe s'entraîne trois soirs par semaine et il ne cessait de répéter qu'avec des Nimbus 2001, nous étions sûrs de gagner! Moi, j'avais très hâte de voir jouer mon frère. Le jour du match, le temps était gris et orageux. J'ai déjeuné avec mon frère, Vincent, Gregory et Pansy. En me levant, j'avais déjà enfilé ma tenue de supporter, ce qui fait que dès notre petit déjeuner fini, nous sommes tous partis vers le stade de Quidditch. Nous avons accompagné Drago jusqu'au vestiaire et nous sommes ensuite allés prendre place dans les gradins de notre équipe. Personnellement, j'étais très excitée. J'allais assister au premier match de mon frère et j'avais vraiment très très hâte que la partie commence. De l'autre côté du stade, dans les gradins réservés aux professeurs, j'apercevais mon père, assis à côté du professeur Rogue. Le match a commencé. Et ce fut vraiment très excitant puisque notre équipe a rapidement réussi à prendre une avance de soixante points et ce, malgré la pluie qui avait commencé à tomber! C'était absolument génial!

Mais dès le début du match, j'avais remarqué, comme tout le monde, qu'il y avait un Cognard qui ne cessait de foncer sur Harry, malgré les vains efforts de Fred et Georges Weasley pour l'envoyer dans une autre direction! C'était plutôt rigolo à voir! Cet abruti de Dubois a alors demandé un temps mort et nous en avons profité pour nous moquer de l'équipe de Gryffondor qui semblait avoir quelques difficultés! Finalement, le match a repris. Le Cognard s'acharnait toujours sur Harry, qui brusquement, s'est lancé à la poursuite du Vif d'or. Drago l'a aussitôt suivi et il l'a facilement rejoint et dépassé. En voyant ça, on s'est tous levés en criant : « Vas-y, Drago, vas-y! » Mon frère continuait de poursuivre le Vif d'or et Potter était derrière lui. Le seul problème, c'est que le Cognard fou les poursuivaient tous les deux! Brusquement, trop concentré sur la petite boule d'or, Drago n'a pas vu une poutre qui dépassait au bord du terrain et il a fait une chute brutale pour atterrir au beau milieu du terrain de Quidditch! Aussitôt, complètement affolée, j'ai quitté ma place, j'ai descendu les estrades au pas de course et je me suis ruée sur le terrain pour rejoindre mon jumeau. Mais, pendant que je courrais, je n'avais pas vu ce qui s'était passé sur le terrain. Du coin de l'oeil, tout en me précipitant au secours de mon frère, je vis Harry allongé sur le sol lui aussi, le Vif d'Or dans les mains... Mais moi, j'avais mieux à faire. Je rejoignis Drago qui se plaignait d'avoir mal partout. Pauvre Drago! Mais apparemment, personne ne s'en souciait, car tout le monde, même le professeur Lockhart, était attroupé autour de cet imbécile de Harry, qui, semblait-il, était tombé de son balai en attrapant le Vif d'Or. Personne ne se préoccupait de mon frère, à part moi, bien sûr! Aidée par Vincent et Gregory, j'ai amené mon jumeau à l'infirmerie. Le reste de notre équipe, Marcus en tête, est alors venu nous rejoindre pour prendre des nouvelles de Drago. Mme Pomfresh l'a étendu sur un lit et a commencé à l'examiner, mais soudain, Ron Weasley, Hermione Granger et Catherine Potter sont arrivés avec Harry qui gémissait qu'il n'avait plus d'os dans son bras! Quel imbécile! Aussitôt, Mme Pomfresh a dit à Drago qu'il n'avait rien de grave et qu'il devait partir parce qu'il fallait qu'elle s'occupe de soigner Harry! Quelle injustice! Il avait toujours tout, ce Potter! Il commençait vraiment à m'énerver! Non seulement il avait encore causé la défaite de notre équipe et en plus, il avait le droit de se faire soigner avant mon jumeau! Et tout ça parce qu'il était célèbre! RIDICULE! J'ai alors pris le bras de Drago et je l'ai emmené hors de l'infirmerie, tout en jetant un regard furieux à ces idiots de Gryffondor.

Heureusement, je pris les choses en main pour soigner Drago et au bout de quelques jours, il put reprendre ses activités normalement. Mais entre-temps, il y avait eu une autre agression. Colin Crivey, ce petit imbécile à l'appareil photo qui appartenait à Gryffondor, avait été retrouvé pétrifié lui aussi, peu après le match de Quidditch. Bon débarras! Je ne crois pas qu'il allait nous manquer! Il était tellement énervant avec son obsession de prendre en photo tout ce qu'il voyait! S'il m'avait demandé pour prendre ma photo, je crois que je lui aurais envoyé son appareil en pleine figure! Puis, quelques jours plus tard, le professeur Lockhart a décidé d'organiser un club de duel. Un soir, il nous a tous réunis dans la Grande Salle pour nous faire la démonstration d'un duel de sorcier avec, comme il l'a dit lui-même, son assistant, le professeur Rogue! Peuh! Assistant, mon oeil! Je suis persuadée que le professeur Rogue en connaissait cent fois plus que lui sur les duels de sorciers et les mauvais sorts. D'ailleurs, il a réussi à faire rebondir son adversaire jusqu'à l'autre bout de la salle. Drago et moi, on l'a applaudi, vraiment ravis de ce spectacle, mais les Gryffondor n'avaient pas l'air contents!

Puis, après la démonstration, les deux profs nous ont placés en équipe de deux pour qu'on puisse s'entraîner. Le professeur Rogue a mis Drago avec Harry (Drago en était très content) et moi, il m'a jumelée avec Catherine. Nous nous sommes donc installées face à face, nos baguettes à la main. J'avais alors remarqué avec plaisir que Catherine semblait nerveuse. Au début, nous nous sommes lancé des sorts sans gravité, mais peu habituées, nous manquions souvent notre cible. À un moment donné, en m'assurant que les professeurs ne pouvaient pas nous voir, j'ai dit à Catherine que même si son frère était célèbre, il n'était pas si intelligent que ça et que je le trouvais même très stupide. Aussitôt, lâchant sa baguette, elle me sauta dessus et nous commençâmes à nous battre, tout comme Milicent Bulstrode et cette imbécile d'Hermione Granger à côté de nous.

Quelques minutes plus tard, le professeur Rogue intervint pour nous séparer et annula tous les sorts qui avaient été lancés. Lockhart décida de prendre des volontaires pour faire une démonstration pour nous montrer à neutraliser les mauvais sorts. Il voulut prendre Neville Londubat et un élève de Poufsouffle, Justin Finch-Fletcheley, mais Rogue suggéra plutôt que les volontaires soient Harryet Drago! Mon jumeau était très fier d'avoir été choisi et il monta sur l'estrade avec un large sourire aux lèvres! Potter, lui, avait plutôt l'air angoissé! Moi, je trouvais ça très excitant et j'avais très hâte de voir triompher mon frère! Le professeur Rogue s'est alors approché de lui et lui murmuré quelque chose à l'oreille. Puis, le duel, arbitré par cet idiot de Lockhart commença et Drago fut le premier à lancer son sort, le célèbre « Serpensortia »! Aussitôt, un long serpent noir jaillit de sa baguette et s'avança vers Harry, qui ne savait pas trop quoi faire. J'étais ravie! Lockhart a alors voulu faire disparaître le serpent, mais au lieu de ça, il l'a seulement lancé dans les airs. Puis, le reptile a atterri juste devant Justin Finch-Fletchley qui, complètement paniqué, a reculé un peu. C'est alors que, à la surprise de tout le monde, Harry s'est avancé vers le serpent et s'est mis à lui parler en Fourchelang, le langage des serpents. C'était très bizarre. On ne comprenait pas ce qu'il disait, mais on avait tous l'impression qu'il encourageait le serpent à attaquer Justin! C'est finalement le professeur Rogue qui a fait disparaître le serpent. Il avait l'air très surpris. Mon frère est alors descendu de l'estrade pour venir me rejoindre, l'air à la fois déçu et furieux. C'est donc en grand silence que nous sommes retournés à notre salle commune.

Au cours des jours suivants, à l'école, tout le monde parlait de cette histoire de Fourchelang et d'Harry Potter. Les Poufsouffle étaient convaincus que Potter allait attaquer Justin et ils avaient décidé de le cacher dans leur dortoir pour le protéger. C'est Milicent qui m'avait raconté ça. Pansy et elle avaient surpris une conversation entre Ernie Macmillan et Hannah Boot alors qu'elles travaillaient à la bibliothèque. Et les rumeurs furent confirmées lorsque l'on apprit que Justin et Nick-Quasi-Sans-Tête, le fantôme des Gryffondor, avaient été retrouvés pétrifiés dans un couloir et que Harry était près d'eux! Il paraît même que Harry avait été convoqué chez Dumbledore, mais personne ne savait ce qui c'était dit dans le bureau. Le professeur Rogue nous avait cependant confié que Dumbledore ne croyait pas que Harry était responsable de ces attaques mystérieuses! Bien sûr, qu'il n'était pas coupable! Drago et moi, nous le savions tous les deux, même si on ne le disait pas. On ne savait pas qui était le vrai coupable, mais on savait que ce n'était pas Potter! En tout cas, suite à l'agression de Justin et de Nick, tout le monde était persuadé que Potter était l'héritier de Salazar Serpentard et tout le monde le fuyait comme la peste. C'était la même chose pour sa soeur! D'ailleurs, ils étaient très louches ces deux-là. Un jour, en me promenant dans le château, je les ai surpris à entrer dans les toilettes des filles du deuxième étage avec Ron Weasley et Hermione Granger. Je ne savais pas ce qu'ils faisaient là-dedans, mais à mon avis, c'était très suspect. Voilà donc pourquoi, compte tenu de la terreur qui régnait à l'école après cette deuxième agression, le Poudlard Express est reparti complètement rempli pour les vacances de Noël. Cette année, Drago et moi, nous restions à Poudlard pour Noël. Papa nous avait envoyé un hibou pour nous dire qu'il devait faire un important voyage d'affaires et que Maman l'accompagnerait. Ça serait donc notre premier Noël à Poudlard. Et, pour ne pas nous laisser seuls, Vincent et Gregory avaient décidé de rester aussi.

Le soir de Noël, il s'est cependant passé quelque chose de très bizarre. En début de soirée, il y a eu le traditionnel banquet de Noël dans la Grande Salle. C'était très agréable et Drago et moi, on se moquait des affreux pull-overs que portaient les jumeaux Potter. Puis, après le dessert, Drago s'est levé et il est parti discuter de stratégies de Quidditch avec Marcus Flint en me disant qu'il m'attendrait dans la salle commune. Peu après, Vincent et Gregory se sont levés à leur tour en disant qu'ils avaient assez mangé et ils ont fait leur réserve de gâteaux avant de me dire qu'ils m'attendraient à la porte de la Grande Salle. Moi, je jasais avec Pansy et je leur ai dit que je les rejoindrais dans quelques minutes. Mais notre conversation était si intéressante que je ne vis pas le temps passer. Quinze minutes avaient passées depuis le départ de Vincent et Gregory lorsque je suis sortie de la Grande Salle à mon tour. Mes deux amis n'étaient pas là, il y avait seulement cette idiote de Catherine Potter. Un peu brusquement, je lui demandai si elle avait vu Vincent et Gregory. Elle me dit que non et c'est alors, qu'à ma grande surprise, elle me tendit un gros gâteau au chocolat en me disant que c'était pour Noël pour faire une trêve entre nous. J'éclatai alors de rire et je lui rendis son gâteau avec un sourire narquois en lui disant que je n'avais plus faim. Je ne sais pas pourquoi mais elle avait l'air furieuse de mon refus. Mais qu'est-ce qu'elle s'imaginait? Que j'allais accepter? Quelle idiote! Elle n'était décidément pas digne de mériter l'attention d'une Malefoy! Puis, je repartis vers ma salle commune, un peu surprise que mes deux amis ne m'aient pas attendue. Bah! Ils devaient sûrement être allés rejoindre Drago et Marcus dans la salle commune. Je descendis l'escalier et en tournant le coin d'un corridor, je faillis entrer en collision avec Drago. Lorsque je lui ai demandé ce qu'il faisait là, il m'a expliqué qu'il était ressorti pour savoir où j'étais. Puis il me demanda, l'air étonné, si Vincent et Gregory étaient avec moi. Doublement étonnée, je lui répondis que non, que je croyais qu'ils étaient avec lui! Très surpris tous les deux, nous sommes remontés au rez-de-chaussée et c'est là que nous avons trouvé nos amis en train de se faire enguirlander par ce vantard de Percy Weasley qui disait que c'était très dangereux dans les couloirs aussi tard le soir, que seuls les préfets étaient en sécurité et bla bla bla!. Bien entendu, nous n'avons pas fait attention à ce qu'il disait et nous sommes tous repartis dans la salle commune.

Une fois rendus, nous nous sommes tous installés près du feu de foyer. Drago nous a alors montré un article de journal qui parlait des Weasley et il a commencé à se moquer d'Arthur Weasley, le père de Ron. Mais, curieusement, j'étais la seule à rire de ses affirmations. Même que Vincent semblait furieux d'entendre ça. Quand mon frère, un peu surpris, l'a questionné sur son attitude, il répondit qu'il avait seulement mal à l'estomac. Ensuite, Drago a dit qu'à son avis, Dumbledore faisait tout pour cacher les agressions qui se produisaient à Poudlard et que ce n'était pas un très bon directeur pour notre école. J'étais complètement d'accord avec lui. Puis mon frère s'est moqué de Colin Crivey et du fait que la plupart des élèves de l'école étaient persuadés que Harry Potter était l'héritier de Serpentard. Quelle histoire ridicule! Potter, l'héritier de Serpentard et puis quoi encore? Et Drago ajouta qu'il aurait bien aimé savoir qui c'était pour pouvoir l'aider! Mais c'est bizarre, car je trouvais que nos deux amis n'étaient pas tout à fait comme d'habitude ce soir-là. Ils ne ricanaient pas en écoutant les réparties de Drago, ils semblaient furieux quand on parlait en mal des Weasley et de Dumbledore!Décidément, il y avait quelque chose qui clochait, mais je n'aurais pas su dire quoi. Drago me jeta un regard et je vis qu'il pensait exactement la même chose. Puis, pour la 50ème fois au moins, Gregory demanda à Drago s'il savait qui était responsable de toutes ces agressions. Mon frère, un peu fatigué de se faire toujours poser la même question, répondit que non. J'ajoutai alors que tout ce que nous savions sur cette histoire, c'était que la Chambre des Secrets avait été ouverte il y avait 50 ans et qu'un Sang-de-Bourbe fut tué. Drago dit alors qu'il aurait bien aimé que la prochaine victime soit cette imbécile d'Hermione Granger. Il ajouta ensuite que la personne responsable qu'on ne connaissait pas avait été renvoyée de l'école et envoyée à Azkaban, la prison des sorciers!Finalement, j'expliquai à nos amis, que l'Héritier de Serpentard était revenu pour débarrasser l'école de la racaille des Sang-de-Bourbe, mais que nous ne devions pas nous en mêler pour ne pas attirer les soupçons sur nous. Puis, comme ça, sans prévenir, nos deux amis sont partis en courant. Quand ils sont revenus un peu plus tard, ils nous ont raconté une histoire invraisemblable en disant qu'ils s'étaient réveillés dans le placard à balais, mais sans savoir comment ils étaient arrivés là et surtout, ils ne se rappelaient absolument pas de la conversation que nous venions d'avoir à propos de l'Héritier de Serpentard. Je n'y comprenais plus rien, moi, et à vrai dire, je me demandais si Vincent et Gregory n'étaient pas en train de devenir de plus en plus bizarres!Bref, ce fut un Noël très très étrange!.

Et je n'étais pas encore au bout de mes surprises. Quelques semaines après la reprise des cours, j'ai aperçu Ginny Weasley qui sortait des mêmes toilettes où j'avais surpris les Potter et leurs deux idiots d'amis avant les Fêtes. Elle avait l'air complètement affolée et elle a faillit me foncer dedans tellement elle courrait vite! Je l'ai regardée s'enfuir sans rien dire, mais ma curiosité était piquée. Qu'y avait-il donc de si intéressant dans ces toilettes? Décidée, j'ai poussé la porte et je suis entrée. Ce n'était pas très accueillant comme endroit, et j'allais ressortir aussitôt, mais soudain, quelque chose attira mon regard. C'était un petit livre, sûrement un journal intime, avec une couverture noire qui était complètement trempé. Je me suis penchée pour le ramasser et d'après les inscriptions de la couverture, il datait de cinquante ans. De plus en plus fascinée, je l'ai ouvert à la première page pour voir ce qu'il y avait d'écrit. Dans le haut de la page, il y avait seulement un nom : T.E. Jedusor. Une onde d'excitation m'a envahie lorsque j'ai lu ce nom : je savais qui était T.E. Jedusor. Son nom complet était Tom Elvis Jedusor et c'était un ancien étudiant de Poudlard qui avait étudié à Serpentard il y avait 50 ans. Dès mon entrée à Poudlard, j'ai dévoré tous les livres sur l'histoire de Serpentard, et ils mentionnaient tous Tom Elvis Jedusor. D'après ce que j'avais lu, c'était un élève extrêmement doué qui avait reçu de nombreux prix et récompenses durant ses études et il avait même été préfet-en-chef. C'était l'élève de Serpentard le plus célèbre de l'histoire de Poudlard! Et voilà que j'avais son journal personnel entre les mains! Toute excitée, j'ai mis le journal dans ma poche et j'ai couru jusqu'à mon dortoir, impatiente de le lire.

Par chance, le dortoir était désert quand je suis arrivée. Sans perdre de temps, je me suis allongée sur mon lit et j'ai sorti le journal pour le lire! Mais quelle déception! Il n'y avait absolument rien d'écrit dans le journal, toutes ses pages étaient vierges! Très déçue, je suis alors redescendue dans la salle commune pour faire mon devoir de potions. J'ai déposé le journal à côté de mes livres, bien décidée à percer son secret lorsque j'aurais terminé mon devoir. Mais brusquement, en trempant ma plume dans l'encrier, j'ai fait un faux mouvement et alors, mon encrier s'est répandu sur mes livres et sur le journal de Jedusor. Et le plus étrange, c'est que tous mes livres étaient alors tachés d'encre, sauf le journal! L'encre qui tachait la couverture avait complètement disparu! Bizarre, non? Puis, tout à coup, une idée m'a traversé l'esprit. J'ai ouvert le journal, pris ma plume et j'ai écrit : « Je m'appelle Émilie Malefoy ». Je ne savais pas trop pourquoi j'avais fait ça, mais au bout de quelques minutes les mots que j'avais écrits ont disparu et un autre message est apparu : « Bonjour Émilie Malefoy. Je suis Tom Jedusor ». C'est ainsi que j'ai pu avoir une conversation avec le célèbre Tom Jedusor, par le biais de son journal. J'écrivais ce que je voulais lui dire et sa réponse arrivait aussitôt. C'était passionnant! Tom a semblé ravi d'apprendre que j'étais une élève de Serpentard, tout comme mon frère jumeau Drago, et il m'a raconté à quoi ressemblait Poudlard quand il était élève. Il m'a aussi révélé!qu'il était Voldemort! Lorsque que j'ai lu ça, je me suis empressée de lui répondre que, lorsqu'il était encore au sommet de sa puissance, mon père, Lucius Malefoy, était l'un de ses plus fidèles Mangemorts. Tom m'a aussi raconté que son père l'avait abandonné et qu'il avait passé son enfance dans un orphelinat de Moldus, le pauvre! Finalement, j'ai voulu le questionner sur la légende de la Chambre des Secrets, mais là, il est devenu moins précis dans ses réponses. Je lui ai raconté ce que se passait présentement à l'école et il m'a aussi conseillé de ne pas me mêler de cette histoire, même si en tant qu'élève de Serpentard et fille d'un Mangemort, je n'avais rien à craindre. Puis, il m'a dit qu'il avait été très content de parler avec moi et que si je voulais lui rendre un service, je n'avais qu'à aller remettre son journal où je l'avais trouvé, c'est-à-dire, dans les toilettes des filles du 2ème étage. J'étais un peu triste d'avoir à me séparer du journal, mais j'ai quand même fait ce que Tom m'avait dit. Quand Drago est arrivé dans la salle commune en fin d'après-midi, je lui ai tout raconté ce que Tom m'avait dit. Drago a semblé très intéressé, mais il m'a promis de garder le secret et de n'en parler à personne, même pas à Vincent et Gregory. De mon côté, j'étais enchantée d'avoir fait la connaissance du célèbre Tom Jedusor!

Puis, aux alentours de Pâques, nous avons fait nos choix de cours pour notre troisième année. Drago et moi, nous avons choisis les options « Soins aux créatures magiques » et « Études des Runes anciennes ». Il était certain que nous ne prendrions pas le cours « Étude des Moldus », car notre père ne s'en serait pas remis! Malheureusement, j'ai appris que cette idiote d'Hermione Granger a pris toutes les options, alors nous étions assurés d'être avec elle pour quelques cours. Quel désastre! Plus tard dans l'année, il y eut une autre agression et cette fois, ce furent Pénélope Deauclaire, la préfète de Serdaigle et cette imbécile d'Hermione Granger qui en furent victimes! Drago eut du mal à cacher sa bonne humeur lorsqu'il apprit ça! L'agression eut lieu tout juste avant le match de Quidditch qui devait opposer Gryffondor et Poufsouffle, mais suite aux événements tragiques qui eurent lieu, le match fut annulé. Le professeur McGonagall nous renvoya tous dans nos salles communes. Tout le monde semblait terrifié et inquiet, mais ni Drago, ni moi, car nous avions reçu un hibou de Papa et nous savions ce qui allait suivre. Plus tard, le professeur Rogue vint dans la salle commune pour nous parler. Tous les élèves de notre maison y étaient rassemblés. Il nous annonça que désormais, tous les élèves devaient regagner la salle commune pour 6h du soir et qu'après cette heure, plus personne ne devait quitter son dortoir. Il nous dit aussi qu'à la fin de chaque cours, un professeur nous accompagnerait à notre classe suivante et que tous les entraînements et matches de Quidditch étaient annulés. Et le lendemain, au déjeuner, on apprit deux bonnes nouvelles, dont une qui ne nous surprit guère, Drago et moi. D'abord, le garde-chasse Hagrid avait été envoyé à Azkaban. D'après ce que j'ai compris, il avait déjà été accusé d'avoir ouvert la Chambre des Secrets et on pensait donc que c'était lui le coupable. En tout cas, le professeur Lockhart en avait l'air convaincu. Et l'autre bonne nouvelle qui surprit tout le monde à part mon frère et moi, c'est que Dumbledore avait été renvoyé par le conseil d'administration de l'école, dont faisait partie notre père! McGonagall avait été choisie pour assurer l'intérim, mais nous étions persuadés qu'elle ne resterait pas longtemps. Même qu'au cours de potions, nous avons tenté de convaincre le professeur Rogue de se porter candidat au poste de directeur! Ah, quel directeur extraordinaire, il aurait fait! Mais malheureusement, le professeur Rogue semblait croire que Dumbledore allait revenir et il rejeta notre suggestion avec un petit sourire.

Mais les événements se précipitèrent par la suite à une vitesse fulgurante. Un peu avant les examens de fin d'année, il y eut une dernière agression. À la fin d'un après-midi, au lieu de la cloche habituelle qui annonçait la fin des cours, nous avons entendu la voix de McGonagall qui ordonnait à tous les élèves de regagner leur salle commune et les profs, eux, devaient se réunir dans leur salle immédiatement. Tous les élèves affolés sont donc partis en courant vers leurs salles communes, mais moi, j'avais envie d'en savoir plus. Discrètement, je me suis donc approchée de la salle des profs dans l'espoir d'entendre ce qu'ils se disaient. Par chance, la porte était ouverte. C'est ainsi que j'ai appris que le monstre de la Chambre des Secrets avait capturé une élève, Ginny Weasley, et que c'est Lockhart qui devait aller la sauver. Puis, après que les profs soient sortis de la salle pour aller parler à leurs élèves, à ma grande surprise, j'ai vu sortir Ron Weasley, Harry et Catherine Potter. Mais qu'est-ce qu'ils faisaient là, ces trois imbéciles? Curieuse, j'ai décidé de les suivre discrètement. Ils sont allés dans le bureau de Lockhart et quelques minutes plus tard, ils en sont ressortis avec le professeur Lockhart qu'ils menaçaient de leurs baguettes magiques. De plus en plus étonnée, je les ai suivis de nouveau. Ils sont alors entrés dans les toilettes des filles du 2ème étage. Par mesure de sécurité, j'ai sorti ma baguette de ma poche et j'ai attendu pour voir s'ils allaient ressortir de là. Au bout de quinze minutes, lassée d'attendre, je me décidai à entrer. À ma grande surprise, la salle de bain était déserte. Mais où étaient-ils passés? J'ai alors remarqué qu'il manquait un lavabo et qu'à l'endroit où il aurait dû se trouver, il n'y avait que l'ouverture d'un long tuyau. En prenant mon courage à deux mains et après avoir pris une profonde inspiration, j'ai sauté dans le tuyau. J'étais décidée à découvrir le fin mot de l'histoire. J'ai donc fait une longue glissade avant d'atterrir sur le sol humide d'une sorte de couloir avec des murs de pierre. J'ai regardé autour de moi, mais il n'y avait personne. Puis, j'ai entendu des voix et je suis allée dans leur direction. C'est alors que j'ai découvert le professeur Lockhart, Catherine, Harry et Ron près d'une très longue peau de serpent. Ils ont tous eu l'air surpris de me voir là et Catherine m'a lancé : « Mais qu'est-ce que tu fiches ici, toi? » J'allais répondre, mais à ce moment là, le professeur Lockhart a pris la baguette de Ron et il a voulu lui jeter un sortilège d'amnésie. Il y a alors eu une explosion très puissante et tout de suite après un terrible éboulis. Avec cet imbécile d'Harry, je me suis retrouvée face à un immense tas de rochers qui bloquaient le passage. Catherine, Ron et Lockhart étaient de l'autre côté de l'éboulis. Harry leur dit de l'attendre là et à moi, il me dit de rester où j'étais. Peuh! Qu'est-ce qu'il croyait? Que j'étais une petite fille peureuse et froussarde? Eh bien, j'allais lui prouver le contraire!

J'ai donc suivi Harry et nous sommes arrivés devant un mur sur lequel il y avait deux serpents entrelacés. Harry a alors parlé en Fourchelang et la porte s'est ouverte. Encore une fois, il m'a dit que je ne devrais pas le suivre, que ça pouvait être dangereux et bla bla bla, mais bien sûr, je me suis moquée de ses avertissements et je suis entrée dans la chambre derrière lui. C'était une très longue pièce souterraine et il y avait des serpents sculptés sur les murs et sur les piliers de pierre. Harry sortit sa baguette de sa poche et je décidai d'en faire autant. Il me dit aussi qu'il y avait un basilic dans le coin et de fermer les yeux si j'entendais un mouvement. Nous avons avancé encore et nous nous sommes retrouvés devant une immense statue. Il me fallut quelques secondes pour reconnaître le sorcier qu'elle représentait : c'était Salazar Serpentard. Et entre les deux pieds de la statue, Ginny Weasley était étendue sur le sol. Harry s'est aussitôt précipité vers elle et, laissant tomber sa baguette, il s'est mis à la secouer pour la réveiller, mais ses efforts ne donnaient rien. C'est qu'IL est arrivé. Je l'ai vue la première et je l'ai tout de suite reconnu pour avoir vu sa photo dans l'album de finissants de 1944. Lorsque nos regards se sont croisés, il m'a souri. Tom Elvis Jedusor. Il était là, devant moi! Je n'en croyais pas mes yeux. Il dit alors à Harry que ça ne servait à rien, que Ginny ne se réveillerait pas. Il ajouta qu'elle était encore vivante mais à peine. Puis, Tom se pencha pour ramasser la baguette de Harry par terre et il se tourna vers moi. « Qui es-tu? » me demanda-t-il d'une voix douce. « Je suis Émilie Malefoy, élève de Serpentard », ai-je répondu. Le sourire de Tom s'élargit. « Ainsi, c'est donc toi. Je suis vraiment ravi de faire ta connaissance, Émilie. J'ai beaucoup aimé parler avec toi, l'autre jour. », me dit-il gentiment. Harry, lui, nous regardait tous les deux, ne comprenant manifestement rien à ce qui se passait. Finalement, il se décida à poser sa question : « Vous vous connaissez tous les deux? Mais comment!? ». Tom rit doucement. « C'est à cause de mon journal, Harry Potter. Tout comme Ginny et toi, Émilie a fait ma connaissance par le biais de mon journal. Nous avons eu une conversation très intéressante tous les deux. ». Harry me jeta un regard à la fois surpris et effrayé. Puis, il se pencha et voulut soulever Ginny en nous demandant de l'aider. Mais je l'ignorai, tout comme Tom. Alors, Harry se fâcha et dit qu'il fallait absolument sortir d'ici avant que le basilic arrive. Mais Tom rit encore et dit qu'il n'arriverait pas avant qu'on l'ait appelé. Puis Tom nous raconta comment il avait envoûté Ginny grâce au journal et comment il l'avait forcée à ouvrir la Chambre des Secrets, à écrire les messages sur les murs et à lancer le basilic sur Miss Teigne et les autres victimes!Il nous expliqua aussi qu'il était l'héritier de Salazar Serpentard par le sang de sa mère et qu'il avait réussi à faire accuser Hagrid à sa place des agressions commises il y avait 50 ans. Puis, Tom révéla à Harry!qu'il était Voldemort, le plus grand sorcier de tous les temps. Moi, je le savais déjà, mais Harry avait l'air foudroyé! Furieux, il s'écria que Tom n'était pas le plus grand sorcier du monde, que c'était plutôt Dumbledore. Quand il eut fini de dire ces mots, un phénix est apparu soudainement et il a lancé à Harry le choixpeau magique. Tom eut l'air un peu surpris, mais finalement il éclata de rire en disant que c'était vraiment des armes redoutables que Dumbledore envoyait à son fidèle défenseur. Puis il questionna Harry sur le fait qu'il n'avait pas réussi à le tuer lorsqu'il était bébé et Harry expliqua que c'était sa mère qui s'était sacrifiée pour les sauver, lui et sa soeur. Puis, sans prononcer un mot de plus, Tom s'approcha de la statue de Salazar Serpentard et il dit quelque chose en Fourchelang. Quelques minutes plus tard, la bouche de la statue s'ouvrit et un énorme basilic en sortit. Comme Harry, je me mis à reculer, peu rassurée. Le basilic finit de se glisser hors de la statue et s'avança vers moi en sifflant. J'étais prise au piège! Le serpent gigantesque se rapprochait de moi!Puis, soudain, Tom s'écria : « Arrête! Elle est à Serpentard! Ce n'est pas elle que tu dois attaquer! »Aussitôt, le serpent s'immobilisa et se laissa tomber sur le sol, aussi docile qu'un petit chien. Tom se tourna vers moi. « Émilie, je suis très heureux d'avoir pu te rencontrer, mais maintenant, pour ta protection, je vais devoir te plonger dans un sommeil magique. Ne t'inquiète pas, ça ne te fera aucun mal et dans quelques heures, tu te réveilleras. Moi, j'ai encore des choses à régler ici, mais il est encore trop tôt pour te mettre au courant. Tu n'es pas prête encore. Un jour, tu le seras et ce jour-là, tu te souviendras de notre rencontre. » Il me sourit de nouveau et leva alors la baguette de Harry. Aussitôt, mes yeux se fermèrent et je perdis conscience.

Lorsque j'ai ouvert les yeux, j'étais dans le bureau de Dumbledore, assise sur une chaise. Un peu étourdie, j'ai regardé autour de moi. Dumbledore était assis derrière son bureau et près de lui, il y avait les professeurs Rogue et McGonagall. Et, assis près de moi, il y avait les jumeaux Potter, Ginny et Ron Weasley, le professeur Lockhart et aussi deux autres personnes, sans doute Mr et Mrs Weasley. Lorsqu'il vit que j'étais réveillée, le professeur Rogue s'approcha de moi et me demanda d'une voix douce : « Comment vous sentez-vous, Mlle Malefoy ? » Je lui répondis que je me sentais terriblement fatiguée et étourdie et que j'avais fait un rêve très bizarre. Le professeur Rogue dit alors qu'il m'emmenait tout de suite à l'infirmerie, mais Dumbledore se leva et dit : « Un instant, Severus. J'ai quelques questions à poser à cette jeune fille. (il me regarda) Par exemple, que faisait-elle dans la Chambre des Secrets? » Surprise, je clignai des yeux. « Ce n'était donc pas un rêve? » Personne ne me répondit, alors, je me décidai à expliquer toute l'histoire. Comment j'avais surpris le quatuor de Gryffondor dans les toilettes des filles à plusieurs reprises, ce qui m'avait semblé suspect, comment j'avais vu les Potter, le professeur Lockhart et Weasley entrer dans les toilettes des filles mais qu'ils n'en étaient pas ressortis, comment j'avais décidé de les suivre pour savoir ce qu'il manigançaient, comment je m'étais retrouvée avec Harry dans la Chambre des Secrets et comment Tom Jedusor m'avait endormie. Mais bien sûr, je ne dis rien à propos du journal, tout en espérant que Harry n'en parlerait pas non plus. Quand j'ai eu fini de parler, Dumbledore est resté un long moment silencieux. Il réfléchissait. Finalement, il dit au professeur Rogue qu'il pouvait m'emmener à l'infirmerie pour prendre un bon chocolat chaud et que je n'aurais aucune sanction suite à cette mésaventure. J'allais me lever, mais le professeur Rogue m'en empêcha. « Une minute, Mlle Malefoy. Professeur Dumbledore, ne croyez-vous pas que ma f!(il s'interrompit brusquement), je veux dire que mon élève mériterait des points pour avoir suivi Potter dans la Chambre des Secrets? Je trouve que cela est très courageux de sa part. ». Les jumeaux Potter me jetèrent un regard dégoûté, mais je les ignorai, attendant la suite. Dumbledore hocha lentement la tête. « Vous avez raison, Severus. Je vais donc accorder 50 pts à Serpentard en raison de l'initiative de Mlle Malefoy. Maintenant, puis-je vous demander d'emmener votre élève à l'infirmerie? J'ai encore des choses à discuter avec M. et Mlle Potter. » Le professeur Rogue hocha la tête et je le suivis hors de la pièce.

Il me conduisit à l'infirmerie où Mme Pomfresh me fit allonger sur un lit. Elle m'apporta aussi une tasse de chocolat chaud. Je me sentais beaucoup mieux. Puis, elle me dit que j'avais un visiteur et l'instant d'après, Drago se précipita vers moi, l'air affolé et inquiet. « Émilie! Est-ce que ça va? Je ne savais pas où tu étais! Qu'est-ce qui s'est passé? » J'allais lui répondre, mais presque aussitôt, Papa entra dans l'infirmerie et accourut vers moi. Il avait l'air très très inquiet, mais je lui dis que j'allais bien. Mon père et mon jumeau sont donc restés avec moi jusqu'à ce que Mme Pomfresh leur dise que j'avais besoin de repos. Le surlendemain, je me sentais en pleine forme et Mme Pomfresh me donna mon congé. Je me dépêchai donc de regagner ma salle commune. Et j'eus droit à tout un accueil en y entrant! Tous mes amis m'attendaient et ils m'ont tous applaudie parce que j'avais fait gagner 50 pts à Serpentard! C'était génial! Puis, plus tard, j'entraînai mon frère dans un coin discret et je lui racontai tout ce qui s'était passé dans la Chambre des Secrets! Il sembla très intéressé par ce que Tom Jedusor m'avait dit. Puis, je lui demandai ce qu'il y avait de neuf dans notre belle école, et aussitôt son regard s'assombrit. Il me dit qu'il avait de mauvaises nouvelles. D'abord, Papa avait été renvoyé du conseil d'administration de l'école et que, par la faute de Harry Potter, nous avions perdu notre elfe de maison, Dobby. J'avais peine à en croire mes oreilles! Et comme si ce n'était pas assez, ce crétin de Hagrid était de retour et Gryffondor avait remporté la coupe des Quatre Maisons pour une deuxième année consécutive! Quel désastre! C'est donc avec déception et frustration que nous avons assisté au banquet de fin d'année. Le triomphe de Gryffondor me rendait malade. Puis, le lendemain, nous avons repris le Poudlard Express et nous sommes rentrés au manoir pour les vacances d'été!

Vers année 1

Vers année 3

:: xhtml 1.0 strict :: :: css2.1 :: decoupe et mise en page xhtml / css :jp949 pour :: decoupe-fr.com ::